Sanctum Corpus: le premier jet est fini

Et voilà, je viens de mettre un point final à ma nouvelle style cyberpunk, mais matinée de Post-Apocalyptique. Le texte est parti en direction de pas moins six alpha-lecteurs, et je devine qu’ils vont être sans concessions, et c’est ce que j’espère. Vous pouvez dans tous les cas en relire le prologue, déjà dévoilé ici même.

J’ai eu du mal à concrétiser mes idées sur le papier. On ressent différentes influences, dans ce texte : Neuromancien, Judge Dredd, Matrix, Mad Max, Blade Runner. J’espère avoir réussi malgré tout à produire un ensemble intéressant, original et cohérent.

Mais ce que je retiens, c’est qu’un synopsis trop détaillé n’est pas aisé à tenir :

  • Rythme : certains événements planifiés ralentissent le flot de l’histoire, tandis que des passages entiers s’invitent. Un rythme trop régulier n’est pas facile à mettre en œuvre, car il paraît vite artificiel.
  • Découpage : tout comme ma nouvelle « Spores ! », j’avais prévu une aventure en quatre actes. On m’avait souvent reproché une histoire trop courte, au dénouement trop rapide. Et sans que je m’en rende vraiment compte, Sanctum Corpus avait grandi de deux actes supplémentaires, malgré sa planification initiale. On ne pourra pas dire que je n’ai pas laissé l’histoire vivre par elle-même, pour le coup 🙂
  • Émotions : un synopsis, aussi bien soit-il, ne laisse pas de place à l’empathie entre l’auteur et sa future œuvre. Il m’a fallu beaucoup de temps pour rentrer dans mon histoire, autrement que d’un point de vue purement intellectuel. Conscient de cette problématique, je me suis un peu plus intéressé au ressenti de mes personnages, ce qui a probablement dû aider à leur caractérisation.

Malgré ces différents obstacles, si j’en suis venu à bout, c’est avec opiniâtreté, en écrivant au quotidien, même s’il s’agissait de le faire petit bout par petit bout. J’ai un peu, je l’avoue, puisé de l’énergie du côté des participants français au NaNoWriMo : pas dans leur méthodologie basée sur le nombre de mots écrit, toutefois, mais leur enthousiasme et leur régularité d’écriture.

Maintenant, l’histoire est prête. Elle colle assez fidèlement à l’histoire que je voulais conter. Elle sera probablement bouleversée par les commentaires de mes relecteurs attentifs et bienveillants, mais elle est prête.

Maintenant, je vais pouvoir me consacrer à produire une jolie couverture. J’ai déjà quelques idées, et je vais me servir de mon logiciel fétiche, Blender, pour en faire une maquette en 3 D.

À bientôt !

Publicités

Une réflexion sur “Sanctum Corpus: le premier jet est fini

  1. Pingback: Le rendez-vous des indés #9 | Les tribulations d'une lectrice

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s