Une nouvelle unique et inédite de Neil Jomunsi

Vous ne la trouverez nulle part ailleurs. L’auteur lui-même n’en a, ni double, ni copie. Pourquoi un tel traitement de faveur? Tout simplement parce que je suis l’un de ses mécènes sur Tipeee. Et qu’à ce titre, il a travaillé sur un inédit, dactylographié, et signé, spécialement pour moi.

Page 42 : Littérature à tentacules - Contrepartie niveau 4Mais comme je suis partageur (et que je sais que Neil Jomunsi, l’artisan du Projet Bradbury et l’instigateur du Ray’s Day, l’est aussi), et qu’il ne faudrait pas que cette pièce rare disparaisse à jamais au fond d’un obscur tiroir, non seulement je l’encadrerai et l’accrocherai à mon mur (qui sait la valeur inestimable que cela prendra, au fil des années? Oui, moi j’y crois), mais en plus je vous la livre ici.

Tweet du 11 septembre 2015Vous n’y tenez plus, hein? Vous voulez lire la composition du maître, n’est-ce pas? Oui, cliquez donc pour afficher l’article en entier et n’oubliez pas d’aller sur Tipeee pour, à votre tour, devenir son joyeux mécène.

(Attention, image de 3 Mo)

nouvelle_unique-neil_jomunsi

Publicités

13 réflexions sur “Une nouvelle unique et inédite de Neil Jomunsi

      • Tu sais, je me demande si ce n’est pas le clef : diversifier ses revenus comme un artisan ! Cette comparaison me vient à l’esprit car je suis un amateur d’art tibétain, et je vois parfois chez des marchands des objets pas très chers, et d’autres, magnifiques, qui sont hors de prix, parce qu’il a fallu beaucoup de temps et d’efforts pour les fabriquer (en plus des matériaux). J’aime cette idée que, d’une certaine manière, nous sommes des artisans. Parfois nous écrivons des courtes nouvelles en très peu de temps, parfois nous créons des romans-fleuves sur plusieurs années.

      • N’empêche que cela demande un énorme courage que d’abandonner l’idée d’une occupation salariée assurant le revenu de base, pour se consacrer exclusivement à son art. C’est l’une des raisons derrière mon soutien! Et je suis content de voir qu’il y a déjà 5 mécènes niveau 4. J’espère que tous publieront leurs pièces uniques, comme je viens de le faire! 🙂

      • Merci c’est gentil 🙂 Mais tu sais, je me sens privilégié de pouvoir passer la plupart de mon temps à écrire. Je pense que ce n’est simple pour personne, je ne connais pas ton quotidien, mais j’imagine que chaque écrivain se heurte à des difficultés matérielles, au manque de temps… Comme le dit le King, écrire est un combat quotidien 🙂 Bon courage, et bonne journée !

  1. Je suis dans le même cas que Neil. Je crois que l’essentiel, c’est de ne pas faire souffrir ses proches. A partir du moment où ta famille te soutient dans un projet artistique, ça vaut le coup d’essayer 🙂

  2. Je suis salarié dans une entreprise de l’industrie. J’écris donc tôt le matin, ou tard le soir, entre courses, rendez-vous médicaux, vie familiale et/ou sociale… L’assiduité à l’écriture se travaille effectivement, et je la sais volage! 😀 Heureusement, j’ai rarement de blocage le l’écrivain, sur les périodes où je peux m’y mettre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s