Pulpwars! l’anthologie à feu et à sang du Walrus Institute

Vous avez vu passer des croisillons sur les réseaux sociaux au sujet des #Pulpwars et entendu parler d’une guerre sans merci entre deux éditeurs, sans comprendre de quoi il s’agissait? Petit cours de rattrapage.
Tout a commencé par le saccage du Walrus Institute, ainsi que relayé par les chaînes d’information en continu.

Les autorités sont restées discrètes sur l’identité des agresseurs ainsi que sur le décompte des victimes, mais une forme de revendication est ensuite apparue sur les murs des grandes capitales mondiales.
Les spéculations sont allées bon train pour identifier le groupuscule caché derrière le croisillon #BBP.

Il semblerait que la domination sur le pulp soit tout simplement en jeu, ce qui a provoqué des mouvements de panique, puis de vastes cérémonies de recueillement, de la part des lecteurs fans de ce type de littérature.
Walrus est en effet l’éditeur phare du genre, ce qui suscite autant l’inquiétude que l’incompréhension.

Vous aimeriez probablement rester neutre et observer tout cela tranquillement depuis votre fauteuil, ou votre liseuse. Malheureusement, si vous ne souhaitez pas finir comme victime collatérale, il vous faudra vous déclarer en faveur d’un parti ou l’autre : les deux maisons d’édition en conflit ont récemment été identifiées comme étant Walrus Books et Bang Bang Press. Ne vous trompez pas, car une seule sortira victorieuse et dominera l’univers du Pulp.
Pour vous aider à choisir votre camp, vous pouvez lire la troisième anthologie du Walrus Institute. Elle est disponible gratuitement sur la plateforme Switch mais aussi sur Amazon et Kobo. Pour ceux qui n’ont pas de compte sur l’une ou l’autre de ces plateformes, vous la trouverez en téléchargement direct au bout de ce lien.

Au sommaire, Stéphane Desienne, Vincent Corlaix, Absinthe Pandemos, Jérémy Lebrunet et moi-même défendrons l’honneur de Walrus Book, tandis que Ophélie Bruneau, Dominique Lémuri, Sandrine Scardigli, Jean-Basile Boutak, Antony Boulanger et Celia Deiana incarneront la perfidie de la maison Bang Bang Press ! Le tout, orchestré par Jacques Ouroboros Fuentealba avec en bonus le jeu de rôle officiel des #Pulpwars, signé Lilian Peschet ! Enfin, pour ceux qui ont manqué les premiers épisodes, annonciateurs larvés de cette guerre effroyable, voici les liens des deux premières anthologies :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s