Les Aventuriales 2020, une bouffée d’oxygène dans une année particulière

Je parie que vous aviez oublié l’existence de ce blog. Pour être honnête, je l’avais presque oublié aussi. « Presque » car j’en concevais une sorte de culpabilité, à le savoir abandonné, même si ce n’était pas vraiment délibéré. Il s’est écoulé presque un an, depuis le dernier billet. J’annonçais fièrement aller aux Aventuriales 2019 de Ménétrol. Le hasard fait qu’aujourd’hui, c’est pour vous annoncer mon retour de l’édition 2020.

Un excellent salon. Comme pour beaucoup de maisons d’éditions, ce sera peut-être le seul salon de l’année. Le contexte de la Covid-19 a bien sûr compliqué beaucoup de choses, tant sur le point de l’organisation, que la communication avec les lecteurs et même un peu les relations plus distanciées avec les amies et amis auteurs/autrices. Lorsque l’on a la chance de les voir, car beaucoup étaient absents.

Ce fut toutefois un bon salon. Servi par une organisation aux petits oignons. Des bénévoles dévoués, et des organisateurs qui sont sans doute un peu magiciens pour avoir permis son maintien. Donc, oui. Big Up comme disent les jeunes (enfin, je crois) car on a réussi à s’amuser et notre ovation finale était parfaitement méritée. Quel beau moment d’émotions, pour tous. Vraiment.

Allez, je pose là quelques photographies des auteurs du 38 en train de dédicacer (il ne me manque que Yann, au final, sur celles-ci) et je prépare un futur billet pour vous dire où j’en suis de mes travaux, que ce soit d’éditeur ou d’auteur. Car même si l’année écoulée a été particulière à plus d’un titre, je ne suis pas resté les bras ballants (ou si peu).

Bises, les amis!

Vue plongeante sur une partie de notre stand: de gauche à droite, Olivier, Crazy et Anna
Anna Combelles en dédicace de ses « Arpenteurs », qui ont cartonné et ont rapidement été en rupture de stock!
Crazy, de retour cette année pour signer « Ceux qui vivent du sang versé »
Sylvain, en train de signer son splendide « De la poussière sur les talons »
Stéphane Desienne dédicacait « Jachère », « Voyager I » et « Zoulag », sa nouveauté!
Première apparition de Nicolas Pagès sous les couleurs du 38 avec son excellent « Pearly Gates »
Et pour finir: votre serviteur, présent pour dédicacer « Les aventures occultes de Lady Bradsley », « Zombie Kebab » (une valeur sûre en salon, apparemment!) et « Dino Hunter »

3 réflexions sur “Les Aventuriales 2020, une bouffée d’oxygène dans une année particulière

  1. Quel rassemblement de talents, aux 38 ! Anna est excellente en salon, il faut lui prévoir le stock parce qu’il ne fait en général pas de vieux os ! ^^ Contente d’avoir Jachère entre les mains, que j’ai lu et beaucoup aimé en numérique. Bref, du bonheur de vous revoir, toutes et tous !

    • Ça a clairement été réciproque, les Aventuriales sont un salon absolument exceptionnel, auquel nous avons pris goût de revenir. Un immense merci à vous, pour votre détermination, votre résilience et votre, heu… extraordinarité? 😅

  2. Pingback: Une année 2020 en demi-teinte éditoriale | Le site d'auteur d'Olivier Saraja

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s