Myala: seconde chance

Je n’en fais pas spécialement la publicité, mais outre ma casquette d’auteur, je suis également co-directeur de la collection SF aux éditions du 38. J’ai ainsi le privilège d’éditer chaque année quelques titres, en fonction du temps que je parviens à consacrer à cette activité. Et le 29 Avril 2022 vient de paraître Myala: Seconde chance, de Lilian Peschet.

Récemment, j’ai eu le plaisir d’éditer l’excellent Jachère, de Stéphane Desienne, et le truculent Pearly Gates, de Nicolas Pagès. Vous avez montré un accueil très enthousiaste à ces deux ouvrages, et je ne puis que vous en remercier. Pour ceux qui sont passés à côté, il n’est pas trop tard, vous pouvez cliquer sur les titres pour atterrir sur le site de la maison d’édition et en découvrir la description.

Cette année, deux nouveaux romans édités par mes soins vont peut-être rejoindre vos étagères.

L’un d’eux vient tout juste de sortir : Myala : seconde chance, signé par Lilian Peschet. Vous connaissez probablement Lilian pour ses textes vifs, taillés à la hache, bourrés d’action, comme sa splendide série « La Brigade des Loups ». Ou alors pour sa participation à des œuvres collectives comme l’anthologie « Marmite & Micro-ondes » où il signe une nouvelle. Il est également présent sur les réseaux sociaux, où il aime bien déverser ses traits d’humour et commenter des sujets très geeks, comme le jeu de rôle ou les « serious games ». Transmédia, il a également participé au scénario de la série YouTube « La Brigade du Livre ». Excusez du peu.

Ce qui est intéressant, avec Lilian, c’est qu’il a toujours deux ou trois univers d’avance en train de mijoter sous son crâne dégarni. C’est ce qui fait qu’il y a bon espoir que vous retrouviez à nouveau sa plume dans les rayons du 38 à l’avenir.

En ce qui concerne Myala, c’est une histoire aussi bien futuriste que contemporaine qu’il nous livre. Contemporaine, car ce roman jongle avec des inquiétudes qui sont aujourd’hui très prégnantes et que l’inaction ou la permissivité de nos politiques ne permettent pas de considérer avec un optimisme débridé : écologie, climat, conflits en zone européenne. Futuriste, car Lilian extrapole une société fédérale où tous les services ont été privatisés. Les pouvoirs sont concentrés entre les mains des multinationales et les politiciens ne sont pratiquement plus que des hommes de paille aux ordres des mains qui les nourrissent. On y suit les enquêtes de Myala et de sa brigade. La police nationale telle que nous la connaissons a depuis longtemps été réformée, et ses membres sont recrutés dans les prisons. En échange de réductions de peines, ils doivent se coltiner sur le terrain les enquêtes merdiques dont les feds ne veulent pas. Trop salissantes, ou… trop dangereuses. C’est ce que Myala va comprendre en se lançant à la poursuite d’un insaisissable meurtrier en série. Deuil, handicap, accoutumance médicamenteuse seront ses mantras.

Bref, un polar pas comme les autres, pas mal cyberpunk sur les bords, mais parfaitement accessible même sans être connaisseur du genre. J’ai eu un plaisir fou à travailler sur ce manuscrit, j’espère que vous en aurez autant à le découvrir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s