Tipeee et moi (contre le syndrome de l’imposteur)

Il y a quelques jours, le très honorable Neil Jomunsi se lançait dans la deuxième saison du Projet Bradbury (dont la première édition était un franc succès, de mon humble point de vue). Contrairement à la première fois, plutôt que de recourir à une souscription de la part de ses lecteurs, il offre ses nouvelles en libre accès sur son site et réserve des versions epub pour ses Tipeurs. Ses mécènes modernes.

Lire la suite

Publicités

2015: bilan personnel et factuel

L’année 2015 a été assez molle, du point de vue de l’écriture. Malgré beaucoup de travail, peu de publications effectives, mais rien qui ne me chagrine vraiment. Il faut savoir donner le temps au temps, et si ce n’est pas près, cela ne sert à rien de précipiter les choses et publier.

Ma nouvelle auto-éditée Spores avoisine la centaine de ventes (un score honorable parait-il) depuis Juin 2014, mais l’expérience acquise sur cet unique texte m’a apporté énormément de choses: un réseau d’auteurs, éditeurs et lecteurs, des contacts très enrichissants, une vision certes moins idéalisée mais néanmoins passionnante des milieux de l’édition et de l’auto-édition.

J’ai également eu la chance de pouvoir publier Zombie Kebab chez Walrus. Un texte déjanté qui sied assez bien à leur collection pulp qu’il vous faut absolument découvrir. Les contacts éditoriaux autour de ce projet, brièvement passé par Wattpad, ont été vraiment fascinants et enrichissants. Il est vraiment très agréable de bosser avec les sbires du Morse, il n’y a pas à dire.

Wattpad a également été une drôle de découverte. Mais avec le recul, je dois avouer que je ne m’y sens pas chez moi. Le concept inavoué du « tu me lis, je te lis », les textes très amateurs chargés de lieux-communs, stéréotypes et bourrés de fautes qui raflent les vues et enterrent les textes de qualité qui y figurent pourtant, et mon incapacité à lire autant que je voudrais m’ont finalement poussé à me concentrer sur les textes numériques (auto) publiés sur les plateformes plus traditionnelles. Cela veut-il dire que je n’y reviendrais pas? Y poster des extraits, très certainement. Une oeuvre complète? J’ai déjà tellement de projets de publication en cours que je ne saurais garantir le oui, et encore moins le quand.

Mes projets pour 2016?

J’ai toujours mon roman de Dark Fantasy « Le Dernier Pas de l’Immortelle » à terminer de réécrire, mais je ne suis pour l’instant pas très motivé. Je préfère mener à bien tous les petits projets entamés mais non achevés:

« Sanctum Corpus« , ma nouvelle Cyberpunk Post-Apocalyptique. Je suis en pleine révision, j’espère la terminer pour mi-Janvier, avec peut-être une auto-publication fin Janvier si je lui trouve une chouette couverture.

« Lady Bradsley, exploratrice de l’occulte » stagne toujours à trois épisodes écrits sur six. Faudrait vraiment que je m’y remette tant ce projet m’enthousiasme. Je ne lui ai pas encore trouvé d’éditeur, mais je suis en parallèle très tenté de l’auto-éditer également, pour conserver un maximum de liberté éditoriale.

J’ai également quelques synopsis de prêts. Une autre nouvelle d’anticipation, au format de Spores. Un Space Opéra bien sombre et désespéré, qui deviendra peut-être une novella. Peut-être quelques participations à des AT, si je trouve le temps (l’inspiration ne manque pas).

Allez, puisque WordPress.com m’a pré-mâché le travail, enchaînons avec le modeste bilan 2015 de ce blog.

En voici un extrait :

Un métro New-Yorkais contient 1.200 personnes. Ce blog a été visité 4 100 fois en 2015. S’il était un métro New-Yorkais, il faudrait faire 3 voyages pour les déplacer tous.

Cliquez ici pour voir le rapport complet.

Projet de série Lady Bradsley: refus de l’éditeur

Zut. J’aurais préféré revenir vers vous avec une bonne nouvelle. Malheureusement, l’éditeur qui étudiait la série consacrée à Lady Bradsley l’a déclinée.

Le projet de série est déjà entre les mains d’un deuxième éditeur, donc tout espoir n’est pas perdu, même si j’avoue (logiquement) être un peu déçu. J’étais raisonnablement confiant, bien que conscient que des modifications éditoriales seraient peut-être nécessaires : il s’agissait après tout de ma première nouvelle. J’espère désormais que l’écriture des épisodes suivants, ainsi que celle du one-shot #Vegetal, m’a permis d’enrichir ma technique et mon style, et que je serais en mesure de sortir ma modeste œuvre de l’ornière.

Je reprends donc le travail sur le premier épisode, pour traquer et éliminer les défauts pointés par l’éditeur. Parmi ceux-ci : le manque d’immersion dans l’environnement, et le manque d’attachement aux personnages. Mazette. Pas des défauts parmi les moindres, que je pensais pourtant avoir retravaillé, bêta-lectures et bêta-corrections à l’appui. Je soumettrai la prochaine mouture à l’attention bienveillante des grenouilles de CoCyclics, pour en avoir le cœur net et ne laisser aucune place au hasard.

Merci malgré tout à l’éditeur d’avoir étudié mon projet, les échanges qui ont entouré le lancement de cette série ont été aussi agréables qu’enrichissants. Je ne regrette rien, et me remets immédiatement à l’œuvre.

Lady Bradsley: le 3ème épisode est fin prêt

Comme écrit dans le billet précédent, le troisième épisode de Lady Bradsley (qui l’amène d’ailleurs en terres mésopotamiennes) est achevé depuis un mois environ (beta-corrections comprises). J’ai toutefois pris la décision de mettre la série en sommeil quelques semaines, le temps d’avoir un retour de la part de l’éditeur.

Je crains en effet que s’il devait y avoir des changements éditoriaux, pour que le projet de série soit accepté, les modifications deviendraient peut-être trop lourdes si j’avançais trop dans l’écriture de la série.

Ce n’est toutefois pas un point final. La moitié des épisodes sont écrits, et les synopsis des trois derniers épisodes sont déjà prêts. Je m’amuse énormément à écrire les aventures de Lady Bradsley, et les retours des beta-lecteurs, sont plus qu’encourageants. Ce billet a donc pour unique vocation de vous rassurer sur l’avancement du projet, depuis le dernier billet qui faisait un point d’étape. 🙂

Série Lady Bradsley: des nouvelles du projet!

Oui, je sais, guère trop de nouvelles sur ce front, mais le projet avance pourtant bien!

Épisode 1: La nouvelle a été refondue et enrichie, avec notamment adjonction d’un fil rouge dramatique qui va accompagner le lecteur tout au long de la série. Les retours des bêta-lecteurs-correcteurs étaient suffisemment positifs pour que l’épisode soit à nouveau soumis à l’éditeur. J’espère des nouvelles prochaines, mais il faut savoir se montrer patient 🙂

Épisode 2: Elle aussi a été refondue pour remise en conformité avec les changements du premier épisode. La moitié de mes bêta-lecteurs-correcteurs ont rendu leur copie, et je suis assez bouleversé par leur enthousiasme.

Épisode 3: le synopsis détaillé est prêt, et je suis devant mon clavier pour le transformer en histoire palpitante.

À bientôt pour les prochaines nouvelles! 🙂

Reprise du chantier: retour à l’épisode 1!

J’ai donc eu les retours (il y a quelques temps déjà: désolé, l’été et les vacances sont passées par là) de l’éditeur quant à mon projet de série mettant en scène Lady Bradsley, l’exploratrice de l’occulte.

Pour résumer, le projet plait et semble porteur d’un potentiel satisfaisant. La première mouture du premier épisode a été commentée par l’éditeur, qui demande notamment de laisser un peu plus de place aux descriptions: j’avais en effet le projet de faire une série d’épisodes de 50,000 sec tout juste, mais il faut avouer que c’est un peu étriqué par rapport à la densité d’un épisode. Avec les coudées plus franches, j’espère pouvoir corriger ce défaut qui était plus ou moins assumé. La personnalité de Lady B. sera également un peu plus travaillée, avec la mise en chantier d’une trame secondaire qui s’étendra, je l’espère (faut pas trop tirer la confiture sur la tartine) jusqu’au 5ème épisode de la série. Autant se faire plaisir et, je l’espère… vous séduire 🙂

Projet de série: Lady Bradsley, exploratrice de l’occulte

Voici un petit projet de série qui me tient à cœur. La série retrace les aventures occultes de Lady Bradsley, une riche douairière britannique, dans les années 1900. Plus Adèle Blanc-Sec que Lara Croft, mais une femme dont la force d’âme et les affinités avec le monde surnaturel s’affirment à chaque épisode. Beaucoup de voyages sont en prévision, à commencer par Hong Kong.

Lire la suite