Bilan du mois d’avril 2019

Le mois d’Avril s’est passé en un claquement de doigt (non, aucune référence au géant violet d’une certaine franchise à la fois cinématographique que comics). Un petit billet pour vous faire part de mon actualité? Lire la suite

Publicités

[Fantastique] Les aventures occultes de Lady Bradsley (1904-1916)

Lady_Bradsley_WEB3

Genre: Fantastique
Temps de lecture: quatre à cinq heures
Éditeur: Les Éditions du 38
Prix: 5,99€ (numérique), broché (à venir)

Lady Bradsley est une jeune veuve douée de talents particuliers : elle parle aux morts, elle décrypte les souvenirs qui imprègnent les lieux qu’elle visite. Que ce soit au service de la Couronne britannique, du British Museum ou encore pour ses intérêts personnels, elle sillonne le monde du début du XXe siècle, en proie aux rivalités coloniales entre l’Angleterre, la Belgique et la France, pour résoudre les mystères occultes qui s’offrent à elle. Mais tandis que le spectre de la première guerre mondiale se profile, comment gérera-t-elle sa malédiction personnelle ? En effet, Lady Bradsley est elle-même hantée par Henry, le fantôme de son mari, dont l’amour est si fort qu’il transcende les frontières entre les mondes.

Quelque part entre Adèle Blanc-Sec et la nièce imaginaire d’Indiana Jones, nous vous invitons à prendre place à ses côtés dans ces aventures qui la mèneront de Hong Kong à Londres, en passant par le Népal, Baghdad ou encore la colonie du Dahomey, en Afrique. Le monde et ses mystères occultes ne sont pas assez grands pour les talents médiumniques de Lady Bradsley !

Prochains salons et ambitions de 2019

Bonjour la blogosphère!

Aujourd’hui, un petit article récapitulatif des salons auxquels je vais participer, avec une triple casquette assez atypique à porter:

  • auteur auto-édité: et oui, j’ai l’auto-édition dans les gènes. Je n’oublie pas d’où je viens, et pourquoi j’y suis;
  • auteur édité: je confie aux éditions du 38 le privilège (hé, hé!) de défendre mes titres majeurs;
  • directeur de collection: à nouveau pour les éditions du 38, qui m’ont fait l’honneur  de me confier leur collection SF.

Passé cet instant de réajustement mental parfois nécessaire à une haute teneur en hybridation, j’aurais donc plein de choses à proposer, présenter, défendre lors des salons suivants:

D’autres dates et lieux se grefferont peut-être au fil de l’avancement de l’année.

Parmi mes ambitions de 2019, je peux lister les projets suivants:

  • conclure les aventures de Lady Bradsley, mon exploratrice de l’occulte actuellement en exclusivité pour mes mécènes et soutiens sur Tipeee;
  • lancer mon chantier majeur de 2019: l’écriture de la suite de Dino Hunter! Car apparemment, vous ne savez pas ce que c’est qu’un one shot et que vous insistez pour avoir une suite. Hé bien, vous serez exaucés! 😀
  • écrire deux nouvelles d’anticipation (pour tenir compagnie à Spores et l’Appétit des Ombres) dont l’un est au stade de synopsis très détaillé, et l’autre au stade de pitch plutôt avancé. Réservé à l’auto-édition!
  • réfléchir et pitcher quelques aventures (nouvelles, novellas?) dans l’univers de Zombie Kebab ;
  • éditer dans la collection du Fou, aux éditions du 38, entre deux et trois projets SF.

Mais comment parvenir à faire tenir tout ce beau planning dans une année complète alors que l’on a la réputation (revendiquée) d’être un auteur lent à écrire, soigneux de ses textes et pas franchement pressé à « livrer »?

En se fixant un objectif d’écriture, tout simplement. J’en ai brièvement parlé sur Twitter et Facebook, mais en m’inspirant du très prolifique (et talentueux!) ami Stéphane Desienne, j’ambitionne d’écrire cette année 1,000 mots par jour. Hé oh, je ne rêve pas, alors ne rêvez pas non plus, cher lecteur. Le vrai objectif, c’est plutôt qu’en fin d’année j’ai une moyenne lissée aux alentours de 500 mots par jour. Si je ne fais que m’approcher de cet objectif là, j’estimerai être l’homme le plus heureux du monde.

Pour cela, pas cinquante solutions: se retrousser les manches, et toucher ses tapuscrits tous les jours, comme le suggère le très professionnel Lionel Davoust, hécatombeur (si si, ça existe maintenant que je l’ai inventé) de millions de signes annuels.

J’essaierai de faire un point mensuel sur l’avancement de mes projets, mais je ne le promets pas. Je préfère privilégier la régularité dans l’écriture, pas à faire mon malin sur le blog ou les réseaux sociaux.

Et si vous me voyez bailler aux corneilles, bottez-moi les fesses. Fort. S’il vous plaît.

 

 

Les prochains salons où se rencontrer [fin 2018, début 2019]

Vous êtes quelques-uns à avoir posé la question, je réponds donc dans un article dédié.

Les prochains salons où vous aurez une chance de me croiser et de faire dédicacer vos ouvrages :

Je ferais évoluer les pourcentages à mesure qu’ils s’affineront 😉

Dans l’immédiat, vos meilleures chances de me rencontrer seront donc à Ménétrol, à la fin du mois de septembre. J’y serais sur un double stand, auto-édition et Éditions du 38, avec un petit stock de Dino Hunter, Sanctum Corpus, Spores ! et L’appétit des Ombres. Je devrais même avoir des Dino Hunter et des Zombies Kebab collectors, car à couverture orange, pour les nostalgiques de Walrus, mais attention, en quantités très très limitées.

Pour accompagner les ventes de Dino Hunter, j’ai préparé quelques goodies : des marque-pages imprimés en 3D ? Quelle idée, me direz-vous ? Hé bien, les sentimentaux les conserveront en guise de marque-pages, tandis que les puristes s’amuseront à découper et monter la mascotte🦖🦕🌵. Attention, cutter et glu obligatoires pour s’en sortir 😈 et il n’y en aura pas pour tout le monde : quantité limitée à 18 exemplaires !

Pour être tout à fait transparent, je n’ai pour seuls mérites que d’y avoir pensé et d’avoir imprimé le tout de mes blanches mains. Pour le modèle, il vient d’ici : https://www.thingiverse.com/thing:362357

Dino Hunter republié aux Éd. du 38

Et voilà, je pense que l’on peut dire que c’est officiel!
Je compte sur vous pour l’accueillir aussi tendrement que son prédécesseur à la couverture orange.
Un énorme merci aux Éditions du 38 de donner une chance à Dino Hunter de poursuivre sur sa belle lancée, avec une pensée toute particulière à Julien Simon et Loïc Richard pour leur amitié.
PS: à tous ceux qui réclament une suite, je vous ai entendus. Vous pouvez arrêter les menaces, la cajolerie et la séduction. Ça va venir, à condition d’être un peu patients.

Dino-HunterWEB-2-2

[Pulp, Roman] Dino Hunter

dinohunter2-1817928350.jpgDino-HunterWEB-2-2

 

 

 

 

 

 

 

Genre: Aventure, Pulp
Temps de lecture: trois à quatre heures
Éditeur: Walrus (1ère édition), Les Éditions du 38 (2ème édition)
Prix: 5,99€ (numérique) ou 16€ (broché)

Sous les feux d’un soleil brûlant, seul un fou oserait traverser les déserts du Texas sans l’aide d’un guide expérimenté. C’est le boulot de Buck, un vétéran au tempérament solitaire et silencieux. Non content de compléter sa retraite, il peut ainsi explorer ces territoires arides à sa guise.

Car Buck en est convaincu : un monstre tout droit sorti de la préhistoire se dissimule quelque part. Il le sait. Leurs chemins se sont déjà croisés autrefois. Aussi le jour où Amanda Summers, une brillante chercheuse en bio-ingénierie, loue ses services pour une expédition scientifique sur les rives du Rio Grande, le guide sait qu’il ne s’agira pas d’une promenade de santé : le danger rôde partout. Et les crotales sont le moindre de ses soucis.

Mais alors que Buck et Amanda arpentent le désert, tout bascule : une mystérieuse apparition dans le ciel sonne le début d’un véritable lâcher de dinosaures en pleine nature. Et si des extraterrestres planifiaient en secret la résurrection des créatures préhistoriques ? Buck n’a pas d’autre choix que de ressortir les armes : des monstres venus des âges les plus reculés, des aliens insaisissables, une mystérieuse agence gouvernementale, tout concourt à le faire replonger dans un passé qu’il aurait préféré oublier.

Après Zombie Kebab, Olivier Saraja reprend les codes du pulp pour nous livrer un récit où se croisent dinosaures, men in black et aliens. Allez savoir ce qui se passe dans sa tête !

Lire la suite

[Pulp, novella] Zombie Kebab

Couverture Zombie Kebab zombie-kebab

 

 

 

 

 

 

Genre: Horreur, Pulp
Temps de lecture: environ 90 minutes
Éditeur: Walrus (1ère édition), Les éditions du 38 (2è édition)
Prix: 4,99€ (numérique) ou 9,00€ (broché)

Au mauvais endroit, au mauvais moment : l’expression semble avoir été pensée pour Hakim, un banlieusard qui multiplie les petits boulots pour subvenir aux besoins des siens… jusqu’au jour où un accident fait basculer sa petite vie. Hakim devient alors le « patient zéro », le point de départ d’une apocalypse zombie. Malgré sa transformation — et une faim permanente —, Hakim conserve intactes ses facultés intellectuelles (ou presque) et s’en sert pour témoigner. Que fera-t-il de son nouvel état : protéger le monde, ou bien le dévaster ?

Lire la suite