Toulouse Game Show 2018: le Bilan

Ce week-end, l’équipe des Éditions du 38 (constituée d’Anita Berchenko, Anne-Éléonor Olivier, Sara Greem et moi-même) avons été invités par les Éditions Armada et Rivière Blanche pour partager leur stand. Un stand tout en longueur où, pour une fois, nous étions pleinement à notre aise et avons pu nous étaler.

 

Nous avions pour voisins Jérôme Baud des éditions Armada (merci de nous avoir accueillis!) et Olivier Deparis (merci pour avoir fait que cela soit possible) ainsi que les auteurs et artistes présents : Fanny Liabeuf, Anne-Sophie Kindraich, Alain Blondelon, Sylvain Lamur, J.C. Gapdy, Christophe de Rouau et Frédéric Czilinder.

L’ambiance était formidable (sauf que je tuerais probablement quelqu’un la prochaine fois que j’entendrais le jingle de la SNCF), les cosplayeuses et cosplayers très souvent imaginatifs et bluffants. Du pur spectacle pour les yeux.

Le samedi matin à 11h15, nous participions avec Sylvain Lamur et Frédéric Czilinder à une table ronde sur les représentations de « l’autre » en imaginaire. Cela a été intéressant de nous livrer à cet exercice mais les conditions n’étaient pas acceptables: sur une scène à ras d’un couloir de fort passage, personne ne s’arrêtait évidemment pour nous écouter à l’exception de cinq courageux, dont deux nous fait le plaisir de nous rendre visite ensuite sur nos stands. Bref, une table ronde, oui, mais sur une estrade au milieu d’un couloir à fort passage, non. Du coup, vous l’aurez compris: nous devions répéter l’exercice le dimanche matin, mais nous avons renoncé et avons préféré accueillir le public sur nos stands.

Le public était jeune et festif le samedi: c’était manifestement le jour de sortie entre copines et copains tous plus allumés les uns que les autres, dans une ambiance bonne enfant. Le dimanche était plus familial, les enfants ou adolescents (re)venant avec leurs parents, et s’intéressant un peu plus aux livres qu’aux innombrables sollicitations visuelles, sonores et olfactives habituelles du TGS. Dans cette ambiance, mes marque-pages vélociraptors ont, une nouvelle fois, eu un joli succès.

Bref, une vingtaine d’autographes plus tard, pour ma part, je suis un auteur heureux d’avoir pu faire découvrir aussi bien mon petit dernier, Dino Hunter, que mes classiques auto-édités: Spores!, L’appétit des Ombres, Sanctum Corpus, qui ont chacun réussi à faire leur petit effet sur le salon. Un merci particulier à Magali Lefebvre (dont j’ai eu le plaisir de travailler l’une des nouvelles dans le cadre du Labo de Walrus) pour être venue exprès de Tours pour m’acheter un exemplaire de Dino Hunter qu’elle avait déjà en numérique. Non, je blague. En vrai, elle venait pour Allyson Hannigan, mais elle est quand même venue me voir et ça, j’apprécie 😉

J’ai pris assez peu de photos, je suis navré, mais je suis certain qu’il en circulera plein sur le Facebook des éditions du 38 ou de Sara Greem pour les plus curieux. Je n’en garderai qu’une, pour clôturer un week-end génial, même si en vrai j’ai été malade tout du long: le repas final avec tous les membres du 38.

Notre prochaine date? Échos et Merveilles les 26, 27 et 28 Avril 2019. Prenez note, j’aurais des nouveautés pour vous!

41701009_2166095100297055_6068492788691894272_n

 

 

Les prochains salons où se rencontrer [fin 2018, début 2019]

Vous êtes quelques-uns à avoir posé la question, je réponds donc dans un article dédié.

Les prochains salons où vous aurez une chance de me croiser et de faire dédicacer vos ouvrages :

Je ferais évoluer les pourcentages à mesure qu’ils s’affineront 😉

Dans l’immédiat, vos meilleures chances de me rencontrer seront donc à Ménétrol, à la fin du mois de septembre. J’y serais sur un double stand, auto-édition et Éditions du 38, avec un petit stock de Dino Hunter, Sanctum Corpus, Spores ! et L’appétit des Ombres. Je devrais même avoir des Dino Hunter et des Zombies Kebab collectors, car à couverture orange, pour les nostalgiques de Walrus, mais attention, en quantités très très limitées.

Pour accompagner les ventes de Dino Hunter, j’ai préparé quelques goodies : des marque-pages imprimés en 3D ? Quelle idée, me direz-vous ? Hé bien, les sentimentaux les conserveront en guise de marque-pages, tandis que les puristes s’amuseront à découper et monter la mascotte🦖🦕🌵. Attention, cutter et glu obligatoires pour s’en sortir 😈 et il n’y en aura pas pour tout le monde : quantité limitée à 18 exemplaires !

Pour être tout à fait transparent, je n’ai pour seuls mérites que d’y avoir pensé et d’avoir imprimé le tout de mes blanches mains. Pour le modèle, il vient d’ici : https://www.thingiverse.com/thing:362357

Imagina’Livres 2018: bilan du salon

Le salon Imagina’Livres 2018 (organisé par l’association Imaginarium) est terminé.

Il a été riche en événements (manifestations, grèves, annulation, mauvais temps, changement d’heure) mais l’équipe a malgré tout tenu bon la barre, et a réussi à délivrer un salon que les auteurs présents semblent qualifier unanimement d’exceptionnel.

03

Votre serviteur, sur son stand magnifiquement orangé

Lire la suite

2015: bilan personnel et factuel

L’année 2015 a été assez molle, du point de vue de l’écriture. Malgré beaucoup de travail, peu de publications effectives, mais rien qui ne me chagrine vraiment. Il faut savoir donner le temps au temps, et si ce n’est pas près, cela ne sert à rien de précipiter les choses et publier.

Ma nouvelle auto-éditée Spores avoisine la centaine de ventes (un score honorable parait-il) depuis Juin 2014, mais l’expérience acquise sur cet unique texte m’a apporté énormément de choses: un réseau d’auteurs, éditeurs et lecteurs, des contacts très enrichissants, une vision certes moins idéalisée mais néanmoins passionnante des milieux de l’édition et de l’auto-édition.

J’ai également eu la chance de pouvoir publier Zombie Kebab chez Walrus. Un texte déjanté qui sied assez bien à leur collection pulp qu’il vous faut absolument découvrir. Les contacts éditoriaux autour de ce projet, brièvement passé par Wattpad, ont été vraiment fascinants et enrichissants. Il est vraiment très agréable de bosser avec les sbires du Morse, il n’y a pas à dire.

Wattpad a également été une drôle de découverte. Mais avec le recul, je dois avouer que je ne m’y sens pas chez moi. Le concept inavoué du « tu me lis, je te lis », les textes très amateurs chargés de lieux-communs, stéréotypes et bourrés de fautes qui raflent les vues et enterrent les textes de qualité qui y figurent pourtant, et mon incapacité à lire autant que je voudrais m’ont finalement poussé à me concentrer sur les textes numériques (auto) publiés sur les plateformes plus traditionnelles. Cela veut-il dire que je n’y reviendrais pas? Y poster des extraits, très certainement. Une oeuvre complète? J’ai déjà tellement de projets de publication en cours que je ne saurais garantir le oui, et encore moins le quand.

Mes projets pour 2016?

J’ai toujours mon roman de Dark Fantasy « Le Dernier Pas de l’Immortelle » à terminer de réécrire, mais je ne suis pour l’instant pas très motivé. Je préfère mener à bien tous les petits projets entamés mais non achevés:

« Sanctum Corpus« , ma nouvelle Cyberpunk Post-Apocalyptique. Je suis en pleine révision, j’espère la terminer pour mi-Janvier, avec peut-être une auto-publication fin Janvier si je lui trouve une chouette couverture.

« Lady Bradsley, exploratrice de l’occulte » stagne toujours à trois épisodes écrits sur six. Faudrait vraiment que je m’y remette tant ce projet m’enthousiasme. Je ne lui ai pas encore trouvé d’éditeur, mais je suis en parallèle très tenté de l’auto-éditer également, pour conserver un maximum de liberté éditoriale.

J’ai également quelques synopsis de prêts. Une autre nouvelle d’anticipation, au format de Spores. Un Space Opéra bien sombre et désespéré, qui deviendra peut-être une novella. Peut-être quelques participations à des AT, si je trouve le temps (l’inspiration ne manque pas).

Allez, puisque WordPress.com m’a pré-mâché le travail, enchaînons avec le modeste bilan 2015 de ce blog.

En voici un extrait :

Un métro New-Yorkais contient 1.200 personnes. Ce blog a été visité 4 100 fois en 2015. S’il était un métro New-Yorkais, il faudrait faire 3 voyages pour les déplacer tous.

Cliquez ici pour voir le rapport complet.

Lecture publique de Spores: retour d’expérience

Et voilà ! Hier soir a eu lieu la première lecture publique de l’un de mes écrits. Moment particulièrement chargé de fierté. Le public était constitué d’une dizaine de personnes, pour moitié des séniors, mais « du haut » de mes 42 ans, je demeurais probablement le cadet de l’autre moitié.

Deux nouvelles ont été lues, mais seule la moitié de la mienne a été partagée, car trop longue pour ce format de soirée. Le public était assez peu familier de la SF en général, et de l’anticipation en particulier, mais Spores a reçu un assez bon accueil malgré une lecture hésitante et pas très fluide de la lectrice qui a courageusement affronté l’arène des auditeurs.

J’en tire les enseignements suivants:

  • Il est essentiel que le lecteur publique ait lu et soit en mesure de s’approprier le texte; ne pas le laisser effectuer la lecture si ce n’est pas son genre de prédilection !
  • L’auteur reste le mieux placé pour lire son texte à un auditoire non familier du genre.

J’ai malgré tout été ravi d’offrir (format ePUB et PDF) ma nouvelle aux auditeurs qui souhaitaient la découvrir dans son intégralité 🙂

Enfin, cette soirée a été l’occasion de s’interroger sur l’opportunité d’enregistrer une version sonore de ma nouvelle, et de la diffuser sur une plateforme vidéo ou l’autre. Gratuitement, bien sûr, l’achat ne se proposant que pour concrétiser le soutien à l’auteur.

Que pensez-vous de cette idée?

Lecture publique de « Spores! » le 9 Janvier 2015

La toute jeune association Air de RIEN proposera, le vendredi 9 janvier 2015, à Toulouse, la lecture de deux nouvelles, au cours d’une soirée privée. « Spores ! » fera partie des deux nouvelles qui seront découvertes par une petite vingtaine d’auditeurs attentifs, désireux de découvrir de nouveaux auteurs, ainsi que leur parler « en vrai ».

« Une pratique qui s’est perdue, remplacée par la télévision, le ciné et autres…
Si vous aimez que l’on vous raconte des histoires dans une ambiance sympathique, si vous aimez rencontrer des auteurs, si vous aimez entendre des textes autres que ceux portés par l’industrie du livre, l’association Air de Rien vous propose la lecture de deux nouvelles : “’le pépé”’ et “’spores”’.
Nostalgiques de moments chaleureux et de voyages dans l’imaginaire au gré des images de chacun, c’est une soirée pour vous ! »

Lire la suite

[Nouvelle] Spores!

Couverture Genre: Anticipation
Temps de lecture: entre 35 et 40 minutes
Éditeur: auto-édité
Prix: 0,99€

Télécharger son extrait gratuit au format ePub!

La civilisation s’est effondrée. Pieter et sa fille Enora tentent de survivre dans un monde envahi par une espèce de mousse très invasive, dont les spores représentent un danger mortel. L’irruption d’une femme dans leur vie bouleversera leur quotidien. Vers quel avenir les entraînera-t-elle?

Entre drame humain et fable écologiste, Spores! amène le lecteur dans un monde silencieux et oppressant, sis aux limites de la folie humaine. Pour public averti.

Acheter cette nouvelle (et laisser une note ou un commentaire!):

Lire la suite